Communiqué du MNJ-21 mars 2010


Cultiver le sens élever du Patriotisme et de la Nation et rester vigilant face aux prébendiers -
Le Mouvement des Nigériens pour la Justice (MNJ) décide de rompre le silence et se prononce sur l’évolution des événements qui se sont enchainés depuis la tentative de Sebha (Lybie) d’étouffer la recherche d’une solution appropriée au conflit dans notre pays.

Il note avec satisfaction l’intérêt marqué par les autorités nigériennes qui ont mis fin régime antidémocratique de la 6ème république : l’option du dialogue en vue de réconcilier tous les nigériens afin d’asseoir une Paix définitive et durable dans notre pays est un choix de tout temps attendu par le MNJ.
L’usage de la force pour faire aboutir des revendications dans un état de démocratie est difficile à accepter, intellectuellement et moralement, autant que l’est un coup d’État militaire pour renverser un pouvoir, fusse-t-il dans le but (pour l’un) d’assurer l’égalité des droits aux citoyens et (pour l’autre) de protéger la nation des dérives autoritaires d’un régime et de la résurgence de la dictature.
Mais, devant un régime comme celui de la 6ème république dont les nigériennes et les nigériens viennent d’être débarrassés par les fils patriotiques de leur armée, tous les moyens sont légitimes, légaux et, s’imposaient.
Le MNJ a posé des revendications au défunt pouvoir autoritaire. Ce dernier, au lieu de prendre en compte ces revendications, de les analyser pour chercher une issue consensuelle, a préféré bricoler une solution, de surcroit informelle, qui de toute évidence aurait à cours terme engendré des conséquences encore plus dramatiques. En effet, abandonner des milliers des combattants à leur sort en arrosant avec des dollars quelques chefs mafieux débarqués bien avant de la direction du Mouvement par leur base relève d’une intention explicitement malsaine de plonger notre pays dans une situation de troubles et d’insécurité qui bloquera indéfiniment son développement.
Au-delà de sa caution qu’il apporte aux acteurs de la rédemption qui ont débarrassé notre pays des tentacules de la dictature, de l’affairisme et des trafics en tout genre qui tentaient de l’étrangler et qui redonnent aujourd’hui aux nigériens le courage et l’espoir d’un vrai État de Justice, d’Équité et d’Égalité de tous les citoyens, le MNJ salue la hauteur d’esprit des autorités actuelles auxquelles il souhaite plus de clairvoyance et qu’il incite à la vigilance pour éviter de se faire abuser par des individus sans scrupules qui ont abusé non seulement de la confiance de la Libye, pays médiateur, mais ont aussi en très grande complicité œuvré avec le pouvoir de la 6ème république pour instaurer et maintenir une dictature au Niger dans le dessein de s’enrichir et maintenir des activités criminelles auxquelles ils se sont entre-temps exercés dans l’arrière cours.
Le MNJ informe le CSRD et le gouvernement que le Mouvement n’est pas une entreprise marchande ou personnelle comme veulent le concevoir certains de ses ex-chefs qui veulent vaille que vaille se maintenir à sa direction malgré le désaveu formel dont ils furent l’objet de la part de la totalité des combattants. Sur ce point, l’attention des autorités de notre pays ainsi que celle de la Libye impliquée comme pays médiateur est requise de manière particulière. Le MNJ lance un appel aux partenaires du Niger à appuyer les efforts des autorités et des mouvements dans la concrétisation de la Paix.
Le Niger a besoin de la Paix. Dans la phase d’aujourd’hui, le processus de cette Paix doit passer par la mise en place d’une structure opérationnelle technique consensuelle composée des personnes intègres et qui établira un cahier de charge fiable qu’il faut s’attacher à réaliser pour asseoir une Paix définitive et durable. Pour sa part, le MNJ travaille avec les autres fronts à la mise en place d’un cadre commun en vue de travailler au cahier de charge avec les autorités nigériennes.
Le MNJ exhorte par ailleurs le CSRD et le gouvernement à inscrire la question de la rébellion pour lui trouver une solution idoine dans le débat national de réconciliation entre les nigériens et de Paix durable dans notre pays car si une partie des citoyens prend de façon récurrente les armes contre l’État c’est qu’il y a bien une situation non résolue.
Le Mouvement.
Share this article :
 
Support : Creating Website | Johny Template | Mas Template
Copyright © 2011. Issalane - All Rights Reserved
Template Created by Creating Website Inspired by Sportapolis Shape5.com
Proudly powered by Blogger