Sécurité et développement au Sahel: Messahel attendu à Washington et à Bruxelles

La coopération pour la lutte anti- terroriste dans la région du Sahel en application des recommandations de la conférence d'Alger sur le partenariat, la sécurité et le développement, tenue les 7 et 8 septembre dernier en regroupant les pays du champ et leurs partenaires extrarégionaux se poursuit. 

C'est dans ce cadre qu'Abdelkader Messahel, ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, se trouve depuis hier à Washington pour une visite de deux jours visant à participer à des discussions plurilatérales entre les pays du champ (Algérie-Mali-Mauritanie-Niger) et des officiels américains de haut rang.
Les discussions sur le terrorisme et ses répercussions dans le sahel à la lumière des derniers développements qu'a connus cette région auront lieu entre les ministres des affaires étrangères des pays du champ et plusieurs hauts officiels américains représentant plusieurs départements de l'administration américaine dont  le département d'Etat, la Justice,
la Défense, l'Intérieur et le Conseil national de sécurité.
Cette réunion vise à approfondir les discussions sur les recommandations de la conférence d'Alger qui a mis en place des principes généraux pour la mise d'un plan commun visant la lutte contre ce phénomène qui menace les pays et les populations, mais également les intérêts des Etats présents dans la région.
Il a été également question de définir les mécanismes d'aide pour instaurer le développement économique du Sahel afin d'assurer une meilleure sécurisation. Ces discussions «devront porter sur les priorités définies par les pays du champ dans le domaine du partenariat, et concernent aussi bien la lutte contre le terrorisme et le crime transnational organisé que l'éradication de la pauvreté», précise un communiqué rendu public par le ministère des affaires étrangères.
Rappelons que les axes de coopération définis par la conférence d'Alger s'articulent autour de l'appropriation, l'indivisibilité de la sécurité, le développement et la complémentarité entre les différentes stratégies et approches concernant le Sahel avec la stratégie conçue et mise en œuvre par les pays du champ. Les cinq ministres des Affaires étrangères des pays du champ se rendront dans les prochains jours à Bruxelles pour s'entretenir avec les hauts responsables européens sur ces mêmes questions.
Nouria Bourihane
Source: Le temps d'Algerie
Share this article :
 
Support : Creating Website | Johny Template | Mas Template
Copyright © 2011. Issalane - All Rights Reserved
Template Created by Creating Website Inspired by Sportapolis Shape5.com
Proudly powered by Blogger