Mali : Amadou Toumani Touré et Blaise Compaoré cherchent une issue à la crise malienne

Mali : Amadou Toumani Touré et Blaise Compaoré cherchent une issue à la crise malienne:



De g à d : Mahamadou Issoufou, Alassane Ouattara, Blaise Compaoré et Amadou Toumani Touré, le 13 février 2012 à Ouagadougou.

De g à d : Mahamadou Issoufou, Alassane Ouattara, Blaise Compaoré et Amadou Toumani Touré, le 13 février 2012 à Ouagadougou.
AFP PHOTO / AHMED OUABA





Par RFI

Le président malien Amadou Toumani Touré s’est entretenu lundi 13 février à Ouagadougou avec son homologue burkinabè Blaise Compaoré qui a souhaité une « dynamique de dialogue inclusive » pour régler la crise au Mali, en proie à une résurgence de la rébellion touarègue. Les deux chefs d’Etat participaient à une réunion sur l’éducation en compagnie des présidents ivoirien Alassane Ouattara et nigérien Mahamadou Issoufou.



L’opportunité était bonne pour le président malien : une rencontre régionale prévue de longue date sur l’éducation à Ouagadougou. Amadou Toumani Touré y a fait un rapide aller-retour surtout pour parler de la situation dans son pays avec ses collègues Alassane Ouattara, Mahamadou Issoufou et Blaise Compaoré.

Le MLNA inquiète

Si les affrontements entre communautés touarègues et pouvoir malien n’ont rien d’inédit, ce qui préoccupe surtout Bamako ce sont les velléités d’indépendance du MNLA (Mouvement national pour la libération de l’Azawad) qui interviennent à quatre mois de la présidentielle. Les « hommes bleus » souhaitent désormais s’affranchir du pouvoir en place dans l’espoir de créer un vaste Etat autonome dans la région de l’Azawad. Soucieux de préserver son intégrité territoriale, le Mali a déjà fermement exclu de céder. Mais a-t-il, à lui tout seul, les moyens militaires de ramener la paix ?

En tout cas, l’impasse du dialogue au Mali inquiète, d’autant plus que le nord du pays est aussi le théâtre d’opérations d’al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui y détient treize otages occidentaux. Amadou Toumani Touré est-il allé négocier une opération militaire commune de la région à Ouagadougou afin de prendre le MNLA en sandwich ? Désormais, cette option n’est plus exclue, même si le président burkinabè privilégie pour sa part une « dynamique de dialogue inclusive » pour régler la crise.


http://www.rfi.fr/afrique/20120213-mali-amadou-toumani-toure-blaise-compaore-cherchent-une-issue-crise-malienne

Share this article :
 
Support : Creating Website | Johny Template | Mas Template
Copyright © 2011. Issalane - All Rights Reserved
Template Created by Creating Website Inspired by Sportapolis Shape5.com
Proudly powered by Blogger