Rebelles du MNLA : Maintenant, ils attaquent même le Sud du pays !

Depuis le repli sur Gao du Colonel-Major Alhadji Gamou, les rebelles du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) se sont sentis en position de force pour attaquer jusque dans le Sud du pays. Le vendredi 24 février, les militaires basés dans la petite localité de Goma-Coura (située entre Nampala et Diabaly, région de Ségou) ont été attaqués par les rebelles du MNLA. Bilan : 1 mort et 3 blessés.

Le campement de l’unité des militaires qui assurent la sécurité des travailleurs de la voie Goma-Coura-Tombouctou a été attaqué ce 24 février par les rebelles du MNLA aux environs de 5 h du matin. Les deux camps ont échangé des tirs nourris avant que les rebelles MNLA ne reculent. Mais le bilan est lourd : l’armée a enregistré un mort et 3 blessés. En revanche, aucune information n’a circulé sur le bilan du MNLA, en tout cas, jusqu’au moment où nous mettons sous presse.
C’est la première fois que les rebelles du MNLA attaquent dans la région de Ségou, une semaine après l’attaque de la région de Mopti. En fait, les rebelles touaregs se sentent en position de force depuis qu’ils ont pu faire faire demi-tour à la puissante armada militaire des Colonels-Majors Alhadji Ag Gamou et Ould Meidou. Le lundi dernier, les deux hommes ont regagné le quartier général de l’armée à Gao. Selon les dernières nouvelles, ils ont encore repris le chemin de Tessalit le vendredi après- midi. Mais à Tessalit, les rebelles se sentent en confiance et à l’abri.
« Ansar dine » renforce le MNLA à Tessalit
Malgré les frappes aériennes sur leur position (près de Tessalit), les rebelles du MNLA et du groupe salafiste « Ansar dine » d’Iyad Ag Ghaly ont pu empêcher le Colonel-Major Alhadji Ag Gamou d’entrer dans le camp militaire de Tessalit. « Le groupe Ansar dine a empêché Alhadji Gamou d’entrer dans la ville de Tessalit, il était à 7 km du camp militaire et voyait bien les murs du camp, mais devant le feu du groupe Ansar dine, Ag Gamou et son régiment ont fait demi-tour », témoigne le député de Kidal, Alghabass Ag Intalla, contacté par téléphone quelque part au Nord de Kidal. Selon le député de Kidal, le groupe « Ansar dine » qui a combattu aux côtés du MNLA pour acculer le Colonel-Major Ag Gamou était fort de quelques 40 véhicules.
Rappelons que le député de Kidal, Alghabass Ag Intalla, est l’intermédiaire entre le MNLA et le groupe « Ansar dine ». Le 19 janvier, il a quitté la ville de Kidal lorsqu’une milice du Colonel-Major Alhadji Ag Gamou est entrée dans les maisons pour fouiller femmes et enfants et leur soutirer leurs téléphones. il s’agit notamment d’hommes de Mohamed Ag Bachir, un chef des anciens kadhafistes qui sont entrés dans la ville de Kidal et procédé à des arrestations de touaregs soupçonnés de complicité avec le MNLA. Les voitures et les téléphones satellitaires de plusieurs personnes, dont certains élus, notamment le maire adjoint de Kidal, Abda Ag Kazina, ont été confisqués.
Grâce à l’intervention de Koulouba, les personnes arrêtées et les matériels confisqués ont été libérés 24 heures après. Mais trop tard : le député de Kidal dit qu’il ne peut pas accepter qu’Ag Gamou procède de cette manière dans sa ville alors qu’il est présent. C’est ainsi que le député Alghabass Ag Intalla a regagné le maquis et joue désormais le rôle d’intermédiaire entre le MNLA et le groupe « Ansar dine ».

Baba Ahmed
Le Combat
Share this article :
 
Support : Creating Website | Johny Template | Mas Template
Copyright © 2011. Issalane - All Rights Reserved
Template Created by Creating Website Inspired by Sportapolis Shape5.com
Proudly powered by Blogger