Polémiques autour des accords sur l'uranium nigérien:Le CSRD pourra-t-il tenir tête à la France via AREVA ?

Dans un régime militaire, chacun cherche sa tête ! Et dans cette gymnastique, il arrive qu’on se casse la gueule en pensant bien faire. C’est peut-être ce qui est arrivé à ce conseiller du nouveau ministre des Mines et de l’Energie, M. Souleymane Mamadou Abba. En effet, il voulut traduire en fait un des discours du Chef de la junte au pouvoir à Niamey dans leur sphère de compétence. Mal lui en pris puisqu’il va être à l’origine d’une polémique entre Paris et Niamey. Cette dernière capitale donnant la désagréable impression de faire profil bas.



Zèle de nouveau ou méconnaissance de la portée que pourrait avoir la parole d’un conseiller de ministre ? Toujours est-il qu’un conseiller du ministre Souleymane Mamadou Abba, avait affirmé à une agence d’informations américaine que les ‘’autorités militaires en poste à Niamey auditerait les contrats miniers,pétroliers et d’or’’. C’était des mots en trop dans ce monde globalisé. La panique s’empara outre-atlantique du groupe AREVA. Alors même qu’un porteparole de ce groupe français s’empressait d’indiquer qu’ »Areva a toujours mené ses activités au Niger en totale transparence’’, le porte-parole de la junte au pouvoir à Niamey faisait le profil bas. En effet, le Colonel Goukoye a catégoriquement démenti cette information à l’Agence Française de Presse (AFP) en affirmant que « personne n’en a officiel- lement parlé, ce n’est pas à l’ordre du jour, on a rien dit là-dessus ». Il ajoutera que « c’est une pure spéculation. Il (le prétendu conseiller) ne tient ça de personne, d’aucun officiel et cela n’engage que sa propre personne », avant de conclure que le ministère nigérien des Mines va « incessamment publier un démenti » sur ces allégations.


Voilà à quoi on est réduit : donner toutes les garanties à la France que ses intérêts ne seront pas menacés dans notre propre pays. Mais, Bon Dieu, comment pourra-t-on conduire des audits sérieux, crédibles et indépendants dans tous les domaines, comme le claironne le Chef de la junte, si l’on doit écarter la possibilité de revisiter les conditions pour le moins opaques dans lesquelles les permis miniers en particulier ceux de l’uranium ont été octroyés ? Faut-il croire comme AREVA que seuls les accords chinois et canadiens seraient dans ‘’le collimateur’’ des militaires ? Il ne faut pas que l’on se trompe d’époque ! Les accords qui avaient été dernièrement négociés restent un acquis du peuple nigérien.


Pour preuve, le nombre de manifestations publiques organisées à Niamey et à l’intérieur du pays et le nombre de journalistes emprisonnés ou inquiétés pour avoir dénoncé ces accords signés en violation des procédures légales en disent long sur les motivations des autorités de l’époque. Notre devoir nous commande de rappeler au CSRD et aux autorités qui sortiront des urnes à la fin de la transition militaire qu’ils ne doivent pas céder au chantage de report. AREVA utilise cette tactique en misant sur un probable effondrement des coûts d’uranium sur le marché mondial. Ainsi, ils profiteront pour léser notre pays en saisissant l’opportunité qui s’offre à eux. La réalité est simple.


AREVA doit respecter ses engagements. A défaut, la junte ne doit pas hésiter un seul instant à revoir les clauses qui lient le Niger avec cette entreprise. Agir autrement pourrait accréditer la thèse selon laquelle l’ancien Président Tandja Mamadou n’a été déposé que parce qu’il gênerait les intérêts français et américains au Niger et ailleurs. Certes, tenir tête aux grands de ce monde peut coûter la place qu’on occupe à la faveur d’un coup d’Etat mais ce n’est pas une raison pour liquider les ressources sur lesquelles peut s’appuyer toute une génération pour espérer sortir du cycle infernal de la pauvreté. Alors, garde-à-vous !


Le canard dechainé
Share this article :
 
Support : Creating Website | Johny Template | Mas Template
Copyright © 2011. Issalane - All Rights Reserved
Template Created by Creating Website Inspired by Sportapolis Shape5.com
Proudly powered by Blogger