Fourni par Blogger.

Kadidia Nienta : “J’ai réalisé mon 8è monument à Mopti”

L’argile n’a plus de secret pour l’artisan potier Kadidia Nienta. C’est une affaire de génération. En plus des objets d’ornements, elle a également contribué à la rénovation de certains édifices dans la région.

« J’ai commencé ce travail depuis toute petite. Je l’ai hérité de ma mère et de ma grand-mère. Chaque jour, lorsque je revenais de l’école coranique, j’aidais ma maman à faire son travail et j’apprenais aussi par la même occasion », explique Mme Nienta.

A Mopti, beaucoup de monuments portent sa signature.  « J’ai eu la chance d’aller jusqu’aux Etats-Unis en 2003 après un concours à Bamako. Durant mes différents voyages, j’ai observé l’architecture des villes que j’ai visitées et j’ai remarqué de très beaux monuments qui rendent ces villes jolies. A mon retour à Mopti, je me suis demandé ce que je peux faire pour ma ville. Même si je n’ai pas les moyens, le peu de connaissances que j’ai pu acquérir doit me permettre de faire des monuments pour la ville de Mopti. Je suis actuellement à la réalisation de mon 8è monument qui sert de rond-point dans la ville. A la place du cinquantenaire, j’ai réalisé cinq monuments. J’en ai construit dans notre village artisanal, au gouvernorat, au rond-point central et à Sévaré. Je n’ai eu le soutien de personne. Le sable, le ciment, les ouvriers ont tous été à ma charge et je l’ai fait pour l’amour pour ma patrie », poursuit-elle.

En plus des objets d’ornements, Kadidia Nienta a également contribué à la rénovation des édifices:« j’ai participé aux travaux de rénovation de la grande mosquée de Mopti, de la mosquée de Toguel et celle de Djenné. A l’intérieur de cette mosquée, vous verrez un trou qui permet l’entrée de la lumière et du vent, c’est mon œuvre. De même que la mosquée de Mopti de bas en haut, les gouttières, les canaris qui sont sur le toit pour éviter que la pluie ne détruise l’argile. Il n y a pas d’hôtels à Mopti et à Sévaré qui ne portent pas mon empreinte ».

Kadidia Nienta a formé plus de 300 personnes et en emploie actuellement 20.  Elle souhaite avoir un grand centre de formation moderne.

Ousmane Koïta, Sory Kondo, Augustin K. Fodou

March 21, 2019 at 11:25PM

Depuis sa mise en service, l'hôpital général de référence de Niamey, a réalisé plus de 36 000 consultations pour un taux global de guérison de 98 %

depuis-sa-mise-en-service-l-hopital-general-de-reference-de-niamey-a-realise-plus-de-36-000-consultations-pour-un-taux-global-de-guerison-de-98

Selon les responsables de l'hôpital général de référence de Niamey, depuis sa mise en service effective le 24 novembre 2017, ce centre hospitalier a réalisé de bonnes performances.

Comme l’a affirmé son directeur général, Oumara Mamane, lors de la cérémonie d’accueil de la 21e mission médicale chinoise, cité par l’ANP, plus de 36 974 consultations ont été réalisées pour 3 793 hospitalisations, avec un taux global de guérison de 98 %.

Des résultats qui d’après Oumara Mamane, ont été obtenus grâce à la collaboration des équipes nigériennes et chinoises. Cette dernière particulièrement a permis à l’hôpital d’enregistrer au cours de l'année 2018, 4 087 consultations pour 642 hospitalisations et 202 interventions chirurgicales, selon la même source.

D’un coût de 44 milliards FCFA et construit sur 16 hectares, l’hôpital général de référence de Niamey est le fruit de la coopération sino-nigérienne. Le complexe comprend plusieurs services comme le laboratoire, la cardiologie, les urgences, le bloc opératoire, les hospitalisations et les imageries.

Animée par des spécialistes nigériens et chinois, cette infrastructure a pour ambitions de réduire le coût considérable des évacuations sur le budget, estimé à plus de 5 milliards FCFA en 2016.

Burkina Faso : un Conseil de l’anacarde sera bientôt lancé

burkina-faso-un-conseil-de-l-anacarde-sera-bientot-lance

Le Burkina Faso disposera bientôt d’un Conseil de l’anacarde à l’image de la Côte d’Ivoire. Le décret portant création du régulateur de la filière a été adopté hier par le gouvernement réuni en Conseil des ministres.

Ladite entité devrait contribuer à la promotion de la filière en menant des actions de coordination, de développement des activités et d’organisation. 

Pour l’heure, il faut souligner que la filière est structurée en une interprofession nommée Comité interprofessionnel de l’anacarde du Burkina (CIA-B).

Cette dernière fédère l’Union nationale des commerçants et exportateurs de l’anacarde (UNCEA-BF), l’Union nationale des producteurs de l’anacarde du Burkina (UNPAB) et l’Association nationale des transformateurs d’anacarde du Burkina Faso (ANTA-BF).  

La noix de cajou est fournie par quatre principales régions que sont les Cascades, le Sud-Ouest, les Hauts Bassins et le Centre-Ouest.

La filière est le troisième contributeur aux exportations agricoles après le coton et le sésame et occupe plus de 45 000 producteurs.

Le pays a récolté en 2017, environ 100 000 tonnes de noix de cajou.

Espoir Olodo

Fermeture des classes : Il n’y a pire insécurité que des enfants privés de leur droit à l’éducation

Le Pays-21 mars 2019

La crise éducative au Mali dépasse les entendements et donne à craindre le pire. Les enfants en manque d’éducation peuvent constituer pour le Mali une insécurité plus grave que celle qu’on connait actuellement. Le gouvernement et les syndicats ont intérêt à se trouver un terrain [...]

Lire la suite

L’article Fermeture des classes : Il n’y a pire insécurité que des enfants privés de leur droit à l’éducation est apparu en premier sur Tamoudre: Touaregs, vie et survie.

CSA : Des avancées notoires enregistrées dans la mise en œuvre de l’Accord

22 Septembre – 21 mars 2019

Elles sont en relation notamment avec le Programme DDR qui sera finalisé d’ici deux semaines et fera l’objet d’un examen approprié au cours de la prochaine session du Comité de suivi de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus [...]

Lire la suite

L’article CSA : Des avancées notoires enregistrées dans la mise en œuvre de l’Accord est apparu en premier sur Tamoudre: Touaregs, vie et survie.

Le Millenium challenge Account débloque 1,4 milliard FCFA pour la vaccination du bétail au Niger

Pour la vaccination du bétail au Niger, le programme américain Millenium Challenge Account (MCA) a débloqué la somme de 2,5 millions de dollars US soit un peu plus de 1,4 milliard FCFA. Cette somme va permettre d’administrer au cheptel nigérien, plus de 26 millions de doses de vaccin, apprend-on dans les colonnes du quotidien à capitaux publics. 

Cela va améliorer la santé et la production animale dans un contexte où l’élevage occupe une place de choix dans l’économie du pays. Selon le conseiller technique du ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, Bangana Ibrahim, l'élevage contribue à hauteur de 13% dans la formation du Produit intérieur brut, (PIB) occupant ainsi 87% de la population active. Par ailleurs, ce secteur fournit 7% des recettes d'exportation du pays.

 D’où la nécessité de protéger le cheptel nigérien. C’est dans cette optique, qu’a été lancé à Niamey par le MCC et les autorités du pays, le processus de mise en place d'un fonds de vaccination durable du bétail. Car, «c'est un devoir moral d'investir pour l'avènement d'un fonds durable de vaccination du cheptel national», souligne Bangana Ibrahim.

Le premier magazine spécial consacré à la préparation du Sommet de l’Union Africaine est paru. Téléchargement gratuit ici.

le-premier-magazine-special-consacre-a-la-preparation-du-sommet-de-l-union-africaine-est-paru-telechargement-gratuit-ici

Niamey sera bientôt la capitale de l’Afrique. A cette occasion, votre site d’actualité favori a publié ce magazine spécial en partenariat avec l’Agence UA Niger 2019.

Afin d’accueillir comme il se doit le Sommet de l’Union Africaine, la capitale est en chantier. Elle se transforme, s’équipe, s’embellit, apprend à recevoir. « C’est dans ce cadre que Niamey et les 2 jours, média d’information en ligne sur l’économie et la gestion publique au Niger, vous offre ce magazine spécial qui relate comment le Niger se prépare à devenir la capitale de l’Afrique durant quelques jours, » annonce Babacar Cissé dans son éditorial.

Cliquer ici pour télécharger le magazine

Important : Dès ce jour, nous préparons le second numéro qui comprendra 68 pages, édité en français et en anglais, et distribué à l’ensemble des 4000 participants du Sommet : toutes les délégations officielles, la presse et les experts. Un rendez vous à ne pas manquer.

Le Président de la République a inauguré, hier, la nouvelle cimenterie de Malbaza : Une solution à la forte demande en ciment…

Lancement officiel du processus de mise en place d’un fonds de vaccination du bétail : Près d’un milliard et demi de FCFA mobilisé

Conférence de presse du Comité de Direction de Niger Télécom : La société de Téléphonie annonce la mise en service de 5 nouvelles offres…

La cimenterie de Malbaza permettra une augmentation du PIB d’au moins un point entre 2019 et 2020, selon Issoufou Mahamadou

la-cimenterie-de-malbaza-permettra-une-augmentation-du-pib-d-au-moins-un-point-entre-2019-et-2020-selon-issoufou-mahamadou

La société Malbaza cement company (MCC) suscite beaucoup d’espoir tant chez les autorités nigériennes que chez les populations. Pour le président de la République, Issoufou Mahamadou, cette cimenterie 100% Nigérienne permettra une augmentation du PIB (produit intérieur brut), d’au moins un point entre 2019 et 2020.

« Ce qui n’est pas rien pour notre pays. Ça veut dire que cette cimenterie va contribuer à enrichir le pays. De manière générale, il faut savoir que quand dans un pays on produit et consomme ce qu’on a produit, on s’enrichit. Quand on produit et on exporte ce qu’on a produit, on s’enrichit. Mais, quand on importe, on s’appauvrit.», a-t-il expliqué lors de l’inauguration de cette usine le 20 mars 2019.

Par ailleurs, la MCC permettra au secteur industriel de prendre plus de poids au Niger. « Aujourd’hui, le secteur secondaire représente à peine 6% du PIB, et avec la mise en exploitation de cette cimenterie, ce secteur va peser un peu plus et aller autour de 8% du PIB. Mais, c’est toujours assez faible. Donc, nous avons un chantier devant nous, celui de la modernisation de l’économie, celui du renforcement du secteur secondaire.», a souligné le chef de l’Etat.

Raison pour laquelle, il a lancé un appel aux opérateurs économiques nigériens afin qu’ils s’inspirent de l’exemple de la Malbaza cement et se mobilisent pour participer à cette bataille de modernisation, et de restructuration de l’économie du Niger.

SG

Ethiopie : visite du Premier ministre éthiopien aux Emirats Arabes Unis

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a été reçu lors d’un voyage officiel à Abou Dhabi, le mercredi, par Cheikh Mohamed Bin Zayed, Prince héritier d’Abou Dhabi et commandant suprême adjoint des forces armées des Emirats. Des discutions ont eu lieu sur les relations bilatérales et les moyens de renforcer la coopération entre les deux [...]

Guinée Bissau: législatives

La Cour suprême en Guinée Bissau a validé le 20 mars les résultats des élections législatives du 10 mars, remportées par le Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap Vert (PAIGC). Selon la publication, sur les 21 formations en lice, seules six ont obtenu des sièges, dont 47 pour le PAIGC lui [...]

Cyclone Idai: 3,5 millions d’euros de l’UE en faveur des pays touchés

L’Union européenne (UE) a octroyé une aide d’urgence de 3,5 millions d’euros en faveur des populations affectées par le cyclone dévastateur Idai au Mozambique, au Malawi et au Zimbabwe. « L’UE est solidaire avec toutes les personnes touchées par le cyclone Idai au Mozambique, au Malawi et au Zimbabwe. Cette aide d’urgence servira à répondre aux [...]
 
Support : Creating Website | Johny Template | Mas Template
Copyright © 2011. Issalane - All Rights Reserved
Template Created by Creating Website Inspired by Sportapolis Shape5.com
Proudly powered by Blogger