Mali - Un ministre burkinabé au Mali pour encourager un "cessez-le-feu immédiat"

Le ministre burkinabé des Affaires étrangères, Djibril Bassolé, s'est rendu lundi à Bamako où il a été reçu par le président Amadou Toumani Touré afin d'encourager un "cessez-le-feu immédiat" entre armée et rebelles touareg, a-t-il indiqué à l'AFP.


"Je viens d'être reçu par le président malien Amadou Toumani Touré. L'un des objectifs de ma visite est d'encourager à un cessez-le-feu immédiat, une trêve urgente, face aux conséquences de la crise", a déclaré Djibril Bassolé à l'AFP.


"Il faut pouvoir faire face aux conséquences humanitaires dramatiques, à la pénurie alimentaire pour qu'on se penche sur un agenda de sortie de crise dans la perspective des prochaines élections. Il est impératif d'obtenir un cessez-le-feu immédiat", a précisé le ministre peu avant son retour à Ougadougou.


Le premier tour de l'élection présidentielle est prévue le 29 avril au Mali, couplée à un referendum constitutionnel. Un éventuel second tour aura lieu le 13 mai, tandis que les deux tours des législatives sont prévus les 1er et 22 juillet,


A la question de savoir si le président malien est favorable à cette "trêve immédiate", M. Bassolé a répondu que les discussions se poursuivront et que "le chef de l'état malien est soucieux de la nécessité de faire règner la paix dans son pays".


"Il y a des acquis démocratiques dans un pays comme le Mali qu'il faut sauver à tout prix. Il faut un agenda de sortie de crise. Modestement, le Burkina veut contribuer à un retour à la paix au Mali, pays frère", a-t-il souligné.


Le Mali est confronté depuis le 17 janvier à des attaques de rebelles touareg contre plusieurs localités et positions de l'armée dans sa partie nord.


Les assauts sont menés par des hommes du Mouvement de libération de l'Azawad (MNLA) et d'autres rebelles, parmi lesquels des hommes lourdement armés venus de Libye après avoir combattu le régime déchu de Mouammar Kadhafi.


Les affrontements entre rebelles et armée malienne ont poussé des dizaines de milliers d'habitants à fuir ces zones, dans des campements de déplacés en territoire malien, et dans des pays voisins, Niger, Mauritanie, Burkina Faso et Algérie.


© AFP
Share this article :
 
Support : Creating Website | Johny Template | Mas Template
Copyright © 2011. Issalane - All Rights Reserved
Template Created by Creating Website Inspired by Sportapolis Shape5.com
Proudly powered by Blogger