Le nord du Mali s'embrase, mépris français

Les premières attaques de la rébellion Touareg avaient d'abord été perçues comme médiatiques et pour faire parler du MNLA et de la reprise de la lutte, il semble maintenant clair que le MNLA et d'autres factions ne soient pas là pour rigoler.Tout le nord du pays s'est embrasé, et les combats ont déjà infligé de lourdes pertes de chaque côté, avec des milliers de réfugiés arrivant au Niger, au Burkina Faso et en Mauritanie, des pays déjà gravement touché par la crise alimentaire en cours au Sahel.

Nouvel élément ces derniers jours, avec des factions Touaregs salafistes, proche d'AQMI, qui se sont rendus coupables d'une centaine d'exécutions sommaires de civils et militaires la semaine dernière. Ces factions sont fortement armées, ayant récupérées beaucoup d'armes en Libye (merci l'Occident !).

Face à ce déchaînement de violences,
Bamako répond par l'envoi de plus d'hommes et cherche une solution au niveau régional, le président malien étant lundi dernier à Ouagadougou pour en discuter avec Blaise Compaoré, spécialiste de la résolution des conflits dans la sous-région.
Car ces violences pourraient déstabiliser toute la zone, les Touaregs ayant aussi des vues sur des régions du Niger et de Mauritanie.

L'attitude de la France sur le dossier reste ambiguë. Paris appelle Bamako à la retenue militaire, pour ne pas mettre en danger la vie des 6 otages français retenus par AQMI dans le Sahel.

Encore une fois, la diplomatie française montre son mépris pour l'Afrique, et la vie d'un Africain n'a pas la valeur de celle d'un Français. Ce que demande Paris, c'est donc de laisser continuer l'offensive du MNLA, qui a déjà faite des centaines de morts maliens, pour préserver la vie de 6 Français ?

Imaginons qu'en France un groupe indépendantiste retenant 6 Africains en otage, attaque des villes françaises, laissant des centaines de cadavres derrière lui. Paris ferait-elle preuve de retenue dans sa réponse militaire pour préserver la vie de 6 Africains ? J'en doute fort.


Honte également à RFI et France 24, qui donne la parole aux représentants du MNLA à chaque moment sur leurs antennes, alors que le groupe qu'ils représentent est déjà responsable de la mort de centaines de personnes, et s'est rendu coupable de nombreuses violations des Droits de l'Homme.

Jamais les chaînes d'informations françaises n'ont laissé s'installer dans leurs studios et faire de la propagande des chefs de groupes indépendantistes corses, les chefs de l'ETA, ou alors des responsables du GIA à l'époque où le groupe avait frappé la France.

Pour la France, il y a apparemment deux poids/deux mesures dans la définition de terroristes : ceux qui en ont après la France et l'Occident, qui sont des vrais terroristes, et les autres, qui peuvent tuer et massacrer des civils innocents, du moment qu'ils ne touchent pas à des Occidentaux...
 
http://inthestreetsofafrica 
Share this article :
 
Support : Creating Website | Johny Template | Mas Template
Copyright © 2011. Issalane - All Rights Reserved
Template Created by Creating Website Inspired by Sportapolis Shape5.com
Proudly powered by Blogger